• Grey Vimeo Icon
  • Grey Facebook Icon
  • Grey Twitter Icon
  • Grey YouTube Icon
  • Grey Instagram Icon

© 2018 Comité Citoyen pour la Santé au Témiscamingue

COMITE CITOYEN POUR LA SANTE AU TEMISCAMINGUE
Satisfaisant
Grave

TEMISCAMINGUE

Spécialiste

Je suis atteinte d'une maladie dégénérative incurable ( sclérose en plaques progressive primaire ).
Je devrais consulter un Neurologue un fois par année. Pour le rencontrer, je dois me déplacer à Rouyn. Le voyage, pour moi, me vaut une bonne semaine de grosses fatigue, perte de revenue puisque je travaille à temps partiel sans compter l'organisation pour trouver le transport, alors que je sais que celui-ci, le médecin, vient à l'hôpital de Ville-Marie une fois par mois. Je ne l'ai par rencontré depuis 3 ans.
C'est pas normal que se soit toujours l'usagé qui doive se déplacer à l'extérieur quand le médecin vient ici.

Hospitalisation de V-M à R-N partie 2

Après quelques minutes, je rencontre l’infirmière qui va faire des suivis avec moi. Nous allons dans une salle de conférence. Encore une fois, j’ai droit à plusieurs questions. Le psychiatre va venir nous rejoindre. Je trouve qu’il commence à me juger.
Je trouve qu’il manque d’ouverture d’esprit. Il ne comprend pas pourquoi je veux mourir en pratiquant un hara-kiri. Il manque aussi d’ouverture quand je lui parle d’agriculture. Il va conclure que je ne suis pas une menace éminente, donc il me permet de porter une jaquette d’hôpital. Si l’infirmière avait pu elle aussi discuter et m’écouter plus, peut-être elle serait venue à la même conclusion. Je ne me sens pas vraiment mieux. Je déprime davantage, car j’ai l’impression de ne pas être compris par le personnel. Il y a une infirmière qui va me permettre, d’aller à la toilette sans demander la permission, de fermer ma porte dans la nuit et j’ai droit à ma brosse à dents. Je vais très mal dormir cette nuit. Vers 4 heures du matin je ne dors plus.